3 Raisons pour lesquelles l’Afrique a besoin de plus de femmes dans les domaines scientifiques

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Femmes Scientifiques africaines pour le développement de l'Afrique

L’Afrique a besoin de science et la science a besoin des femmes, car la science et l’innovation sont considérés par beaucoup d’experts comme la formule gagnante qui mènerait l’Afrique tout droit vers son développement, un processus auquel les femmes doivent pleinement et équitablement prendre part.

En effet, face aux nombreux défis (dérèglement climatique, pauvreté, accès inégal à l’éducation, raréfaction des ressources naturelles…) qui sont sur le chemin des pays africains, la science et l’innovation représentent encore les meilleurs moyens possibles pour espérer en venir à bout, et voici les raisons pour lesquelles les femmes doivent impérativement faire partie de ce processus.

Équilibrer les chiffres et combattre les disparités

De nos jours, le constat est flagrant, les femmes sont très peu représentées dans les domaines et métiers scientifiques. En effet, à l’échelle mondiale, on observe que seulement près de 3 % des chercheurs présents dans le monde sont africains.

Et encore, parmi ces scientifiques africains, seulement 30 % sont des femmes, sans compter que ces disparités varient d’un pays à l’autre, comme En Afrique de l’Ouest, où seulement 8 % des laboratoires de recherche sont dirigés par des femmes ou encore au Kenya, en Afrique de l’Est, où tout juste 75 des 300 étudiants qui obtiennent un doctorat chaque année sont des femmes.

Si l’on considère le cas du Tchad en Afrique centrale, seulement 5 % des chercheurs sont des femmes.

Pour renverser ces disparités, il est impératif de s’attaquer à la source du problème, à savoir au sein même des familles africaines, où les filles sont encore très souvent découragées de suivre de longues études pour exercer dans des domaines scientifiques encore considérés par beaucoup comme mieux adaptés aux hommes.

Plus de modèles pour les prochaines générations

La motivation à embrasser une carrière ou un métier en particulier, vient souvent du fait d’avoir vu quelqu’un d’autre le faire, d’avoir vu quelqu’un d’autre réussir en le faisant.

C’est pourquoi dans l’intérêt du continent africain, il faudrait que les femmes scientifiques du continent soient des modèles pour les prochaines générations, afin que les travaux scientifiques de recherche et d’innovation qui sont menés aujourd’hui soient perpétuées demain par cette prochaine génération qui aura vu en la première plusieurs raisons d’y croire.

C’est donc à cet effet qu’il est essentiel, voire impératif de soutenir ces femmes scientifiques africaines au talent exceptionnel qui chaque jour développent des recherches inclusives pour l’Afrique et pour l’Afrique.

En gros, pour se développer, l’Afrique a besoin de ses meilleurs talents, l’Afrique a besoin de la science et la science a besoin des femmes…

Lire Aussi : En Afrique, les femmes scientifiques sont des guerrières, voici les raisons…

Un impératif au développement durable

Le développement du continent africain s’observe sous plusieurs perspectives, et pour chacune de ces perspectives, les femmes occupent une place importante :

Un capital Humain non négligeable

Sous cette perspective, il est clair que pour un développement durable, il est nécessaire de recruter les meilleurs talents, mais aussi que le continent aura besoin de toute la main d’œuvre disponible, sans distinction de genre, puisqu’en favorisant l’égalité, la qualité est assurée.  

Réduire les inégalités sociales

Dans cette perspective, il faut considérer que les inégalités sociales génèrent des problèmes économiques non négligeables, surtout pour les États africains. C’est pourquoi investir dans l’éducation et la formation des femmes est encore la meilleure chose à faire, au vu des avantages à se retrouver avec une main d’œuvre qualifiée.

Le respect des droits humains, tout simplement

Sous cette perspective, il faut déjà noter que d’un point de vue épistémologique, il est prouvé que plus une communauté scientifique est diversifiée, plus ses résultats de recherche et les sujets étudiés seront variés, car l’égalité produit une science et une technologie améliorées.

De plus, qu’on le veuille ou pas, les individus, peu importe leur sexe, doivent avoir les mêmes chances de se réaliser et d’atteindre leur potentiel, puisque tout simplement, inégalité et discrimination sont des violations pures et simples des droits humains.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
YANGDA
YANGDA
1 année il y a

Tel a été tjrs le désir de l’évolution technologique,sof que pr arriver à un niveau moyen il nous faut vraiment une stratégie meilleur pour motiver les filles/femmes !

Oser c'est avancé

Articles similaires

chimamanda ngozi adichie

Chimamanda Ngozi Adichie, née le 15 septembre 1977, est une écrivaine nigériane. Elle est originaire d’Abba dans l’État d’Anambra, au sud-est du Nigeria. Elle vit

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x