Actu Sciences : L’Oréal-UNESCO, la prestigieuse distinction qui récompense les femmes scientifiques du monde

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Récompense des femmes dans la science, prix L'Oréal-UNESCO

Actu Sciences : Grâce au prix L’Oréal-UNESCO, le travail des femmes scientifiques est un peu plus reconnu à sa juste valeur.

« Le monde a besoin des sciences et la science a besoin des femmes ». Il n’y aurait pas plus belle façon d’exprimer ou de caractériser le rôle et la mission de ce qui constitue à ce jour l’un des plus prestigieux prix décernés aux femmes, plus précisément à celles qui s’engagent dans la longue et périlleuse voie du domaine des métiers scientifiques.

Ainsi, c’est depuis plus de 23 ans que cette distinction portée par l’UNESCO et la fondation d’entreprise l’Oréal récompense les femmes scientifiques qui se sont le mieux illustrées à travers le monde ; contribuant ainsi, chaque année à hauteur de plus de 500 000 euros à la promotion des femmes dans le monde assez masculin des métiers scientifiques et d’ingénierie.

Mais que savons-nous réellement du prix L’Oréal-Unesco, cette prestigieuse distinction qui chaque année récompense et encourage les meilleures femmes de science du monde ?  

Un impératif au développement durable et à la paix

Décembre 2015 est une date historique, car c’est en ce jour que la résolution A/RES/70/212   est adoptée, une résolution par laquelle l’assemblée générale des Nations Unies dédie la journée du 11 février de chaque année aux femmes et aux filles qui ont dédié leur carrière et qui se sont illustrées dans la science.

Une initiative qui est alors mise sous la coordination de l’UNESCO, et que soutient grandement ONU-Femmes ainsi que des institutions partenaires du projet, le but étant de promouvoir les femmes et les filles en science, mais aussi de faire de l’égalité des genres une priorité, afin que les déjà les jeunes filles puissent se former et développer leur pleine aptitude à se faire entendre pour leurs idées.

À l’horizon 2030, de grands défis attendent les pays du monde dans l’optique du développement durable, à savoir les défis d’ordre sanitaires, l’accélération des nouvelles technologies ou encore des changements climatiques, d’où la nécessité de former et d’encourager activement les femmes à se lancer dans les domaines de la science.

En effet, il est clair que la diversité élargit le champ des possibles, et c’est la raison pour laquelle l’ambition de l’Oréal-UNESCO et ONU-Femmes est de promouvoir une forte participation des femmes dans la science, afin d’insuffler de nouvelles perspectives par le talent et la créativité.

Cette vision du prix l’Oréal-UNESCO se reflète clairement dans les propos de la directrice générale :

« Pour apporter un changement véritable, les politiques et programmes en matière d’égalité des genres doivent permettre d’éliminer les stéréotypes de genre par l’éducation, de modifier les normes sociales, de promouvoir les modèles que représentent les femmes scientifiques et de sensibiliser aux plus hauts niveaux de prise de décisions.

Nous devons veiller non seulement à ce que les femmes et les filles participent aux domaines des STIM, mais également à ce qu’elles aient les moyens de diriger et d’innover, et qu’elles soient soutenues par des politiques et cultures organisationnelles sur le lieu de travail qui garantissent leur sécurité, tiennent compte de leurs besoins en tant que parents et les incitent à progresser et à s’épanouir dans ces carrières. »

Paris largement gagné !

Contribuer à la reconnaissance des femmes scientifiques afin que ces chercheuses à travers leur engagement et leur passion marquent de leur empreinte les avancées scientifiques et technologiques de la planète, tel était le pari de L’Oréal-UNESCO, un pari largement remporté à ce jour !

En effet, les chiffres parlent d’eux même, car L’Oréal-UNESCO, ce sont   

  • 2 programmes nationaux et régionaux couvrant plus de 110 pays
  • Plus de 9000 candidatures par an
  • Plus de 250 dotations par an à des jeunes femmes scientifiques talentueuses, afin de les aider à poursuivre leurs projets de recherche
  • Un réseau mondial de 50 partenaires scientifiques
  • Plus de 500 scientifiques participant à la sélection des Jeunes Talents nationaux et régionaux

Pour en savoir plus, voici une ébauche du Programme Jeunes Talents L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, mais aussi le Programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science.

Actuellement, les soumissions de candidatures sont ouvertes au sein de plusieurs pays, notamment la République tchèque dont la date limite est le 28 mars, la France le 19 mars, Les pays Baltes le 21 mars, l’Afrique Subsaharienne le 29 mars, la Turquie le 30 mars, le Levant le 02 mai et le Moyen Orient le 20 mai.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippe Concy
Philippe Concy
7 mois il y a

Concy Philippe

Philippe Concy
Philippe Concy
7 mois il y a

L’humanité est composée pour au moins sa moitié de femmes dont l’intelligence n’est pas moindre que celle des hommes qui doivent changer leur comportement en grande partie induit par des traditions ( religieuses et morales) qui ne sont pas celles de l’Afrique.
Il est temps que Kamita retrouve ses traditions ancestrales ou la femme a joué un rôle prépondérant dans touts les domaines (privés commepublics ) ,et , son unité si elle veut briller à nouveau ,pacifiquement, dans le concert des Nations.

Oser c'est avancé

Articles similaires

HAMILTON NAKI, LE JARDINIER CHIRURGIEN

Malgré son manque d’instruction, Hamilton Naki a su se faire une place prépondérante dans le monde de la médecine. Lorsqu’il occupait le poste de jardinier,

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x