Bernard Kiwia, les raisons qui font de ce génie le père de l’innovation rurale en Afrique.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Bernard Kiwia, le père de l'innovation rurale

Le génie tanzanien Bernard Kiwia, surnommé le père de l’innovation rurale pour ses inventions technologiques usuelles et pragmatiques !

« Innovation rurale », c’est le terme qui définit le mieux les inventions technologiques du génie tanzanien Bernard Kiwia. En effet, ce passionné et expert autodidacte en système mécanique et électrique ne manque pas d’idées et ses incroyables inventions ont toutes quelque chose en commun, elles répondent à un besoin spécifique et concret de sa petite communauté d’Arusha.

Qu’il s’agisse d’un tout petit tube métallique transformé en un outil précieux pour égrainer le maïs, d’une pompe à eau en forme de bicyclette pour desservir des maisons ou encore d’un four solaire fabriqué à partir d’objets recyclés, pour Benard Kiwia, rien ne semble impossible…

Des inventions pratiques pour une communauté rurale

C’est depuis sa toute petite enfance que Bernard Kiwia s’emploie à inventer de petits et de grands outils technologiques qui lui permettent de se faciliter la vie au quotidien.

Fils d’artisan, il passait beaucoup de temps dans l’atelier de son père, et a ainsi développé une vraie passion pour l’assemblage des objets.

En effet, c’est à l’âge de 16 ans que sa première invention voit le jour, et il s’agissait déjà à l’époque d’un projecteur vidéo qu’il a conçu et mis au point en utilisant des pièces électroniques défectueuses récupérées ici et là dans les décharges de son village.

C’est alors qu’il découvre sa vocation, celle de mettre au point des innovations qui chaque jour permettront de faciliter la vie des gens de sa communauté rurale à Arusha en Tanzanie.

Comme il le dit lui-même, son plus grand plaisir dans ses travaux, c’est le fait de penser à quelque chose, à une idée, et surtout d’arriver à la concrétiser en la mettant au point.

Au rang de ces stupéfiantes inventions se trouve notamment un vélo qui sert de pompe à eau et sur lequel il a fait installer un robinet au niveau du guidon.

Une autre de ses innovations, c’est encore un vélo qui, grâce au principe de la dynamo, lui permet de charger son téléphone.

Bernard Kiwia a également mis au point une machine à laver qui fonctionne à l’énergie cinétique, ainsi qu’un kit d’irrigation, un outil pour égrainer le maïs, sans oublier l’éolienne qu’il a conçu et qui lui permet d’alimenter toute sa maison en énergie électrique.

Ce ne sont là que quelques réalisations de cet inventeur de tous les jours, des innovations qu’il met volontiers au service de sa communauté, et qui aident à faciliter le travail de tous les jours dans les champs par exemple.

Une vision appréciée de tous et partagée par tous

Bernard Kiwia le sait, un seul charbon ne suffit pas pur faire un feu. Pourtant, en Tanzanie comme partout en Afrique, il est impératif voir urgent de mettre en place des industries qui permettent de produire des technologies de proximité disponibles localement.

C’est la raison pour laquelle il a fondé Twende, une sorte d’atelier où il forme tous les habitants de sa communauté désireux de fabriquer eux même les outils dont ils auront besoin pour les aider à améliorer leur productivité dans leurs travaux, mais aussi et surtout pour se faciliter la vie.

Grâce à Twende, les habitants d’Arusha, hommes comme femmes, jeunes et vieux, s’attèlent chaque jour à mettre au point de superbes innovations qui leur permettront de se passer des machines importées et parfois polluantes, mais surtout très coûteuses pour eux dont les revenus sont si faibles.

À travers Twende, Bernard veut contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ces populations en leur offrant une plateforme de soutient pour qu’ils puissent développer des technologies utiles dans cette zone où la situation économique n’est pas du tout favorable.  

Il s’agit aussi pour Bernard transmettre ses connaissances et de montrer aux gens quels qu’ils soient, qu’ils ont des compétences nécessaires pour réparer leurs outils ou encore mettre au point leurs propres technologies.

À ce jour, ce sont plus de 1000 apprenants formés par Bernard qui ont déjà acquis le précieux savoir-faire qui leur permettront de trouver eux-mêmes les solutions aux besoins technologiques qui se posent et qui se poseront certainement à l’avenir.

C’est le cas par exemple de Frank Mollel, un des apprenants de Bernard Kiwia qui a conçu et mis au point « FERT CART ».

« FERT CART » est une brouette qui permet l’épandage rapide des engrais et du fumier sur les espaces cultivables, un processus que jusqu’ici, les paysans de la localité effectuaient manuellement, pour ceux qui n’ayant pas les moyens de se procurer les modèles importés. Ce modèle fabriqué localement sera donc à la portée de tous.

L’éternel problème de l’accompagnement en Afrique

Toutes ces « innovations rurales » sont intéressantes et peuvent aider un grand nombre de personnes, mais pour l’heure, elles se limitent à la communauté d’Arusha. Pourquoi ? Comme toujours, l’accompagnement…

En effet, pour produire en masse, il faut des moyens que Bernard Kiwia n’a pas, mais il espère depuis longtemps que son pays ou des investisseurs viendront vers lui. Ses innovations, il les vend à moindre coût sur le marché local afin de maintenir son activité.

À ce jour, il est plus tourné vers la formation, et s’est associé avec Jim Elsworth, un ingénieur en mécanique avec qui il ambitionne d’ouvrir d’autres centres du même type pour mettre au point des innovations technologique à travers son pays et ainsi renforcer le tissu industriel de la Tanzanie.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oser c'est avancé

Articles similaires

Nelson Mandela

Parcours académique Nelson Mandela plus connu sous le nom de Madiba son nom de clan a été président en Afrique du Sud du 9mai 1994 au 14 juin 1999 soit exactement 5ans 1mois et