CHEICK MODIBO DIARRA : UN ASTROPHYSICIEN ATYPIQUE

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Grandi sans géniteur à la campagne, Cheick Modibo Diarra a su faire parler de lui grâce à son brillant parcours dans l’aéronautique, la science et la politique. Après être employé dans le fameux Jet Propulsion Laboratory de la NASA, il devient navigateur interplanétaire. Puis participe à d’innombrables différents programmes : Magellan vers Venus, Ulysse vers les pôles du Soleil, Galileovers Jupiter et Mars Observer et Mars Pathfinder vers la planète Mars. Il dirige le programme éducatif Mars Exploration Program Education and Public Outreach (« Mars Outreach ») de la NASA. Le gendre de l’ancien président de la république du Mali a développé le site internet de la NASA. Cheick Modibo Diarra est le président de Microsoft Afrique et il a reçu le prix MEDays de l’éducation. En tant que scientifique de renom, il a créé plusieurs fora afin de participer au développement de l’Afrique en général et du Mali en particulier. De l’astrophysique à la politique, il n’y a qu’un seul pas, cette icône africaine nous l’a prouvé en devenant Premier ministre du Mali en 2012.

I- BIOGRAPHIE

Nioro-du-Sahel est la ville malienne où est né Cheick Modibo Diarra en 1952. Il a passé son enfance dans la campagne à Ségou. Il est le fils d`un commis de l’administration coloniale. Son père est exilé pour des raisons politiques après l’indépendance du Mali. Par conséquent, Modibo grandit sans son géniteur, où il substitue ses études à l’école et les travaux champêtres. Lorsque Cheick Modibo Diarra était jeune, il a effectué de nombreux « petits métiers » dans le but de joindre les deux bouts. Il a été vendeur de colliers dans la rue, gérant de boîte de nuit et j’en passe. Le premier restaurant dans lequel il a travaillé s’appelait « le baobab ». Concernant, son jardin secret, Cheick Modibo est d’une personnalité très certifiée, Modibo Diarra rate ses examens universitaires pour passer un week-end romantique avec sa petite-amie à Rome. Quelque temps après, il laisse tomber sa thèse de maths et sa dulcinée pour aller prier durant 45 jours dans le désert mauritanien accompagné d’un oncle marabout. Il est père de trois magnifiques enfants et est marié avec la fille de Moussa Traoré, président de la République du Mali entre 1969 et 1991.

II- PARCOURS ACADÉMIQUE

Il fait ses études secondaires au lycée technique de Bamako où il obtient son baccalauréat en 1972.

Il bénéficie d’une bourse pour continuer ses études universitaires à l’étranger, puis il s’inscrit en classe préparatoire au Lycée de Cachan près de Paris. Et il poursuit ses études de mathématiques, de physique et de mécanique analytique à l’Université Pierre et Marie-Curie.

Quelques années plus tard, Cheick Modibo décroche son diplôme d’ingénierie aérospatiale aux États-Unis à l’université Howard (Washington D.C.). En 1979, Il intègre cette prestigieuse université par pur hasard. Il nous raconte cet épisode de sa vie: « Un de mes copains voulait s’inscrire à l’université Howard à Washington. Il m’a demandé de l’accompagner. Il mettait du temps à remplir son dossier, alors comme je m’ennuyais j’ai aussi rempli un dossier. Je parlais à peine l’anglais. Deux mois plus tard, alors que je suis retourné en France, je reçois une lettre de l’université, on m’attend». Alors que plus jeune, Modibo s’était promis de ne jamais habiter dans l’Amérique où a eu lieu le racisme.

III- PARCOURS PROFESSIONNEL

Carrière dans l’aéronautique et la science

  • Modibo Diarra est embauché en 1984 par le laboratoire de propulsion des fusées, le fameux Jet Propulsion Laboratory (JPL, 5 000 agents, situé à Pasadena en Californie) de la NASA (18 500 agents). Le talentueux Malien devient navigateur interplanétaire, il participe à différents programmes : Magellan vers Venus, Ulysse vers les pôles du Soleil, Galileovers Jupiter et Mars Observer et Mars Pathfinder vers la planète Mars. Il est directeur du programme éducatif Mars Exploration Program Education and Public Outreach (« Mars Outreach ») de la NASA. Ce programme vise à mieux impliquer le grand public et les différents milieux éducatifs dans la diffusion des informations et des images de la NASA.
  • En 1993, Cheick Diarra désigne des correspondants du JPL à l’étranger pour le Mars Outreach, parmi lesquels un Français, Olivier de Goursac qui le fera connaître auprès du grand public et des télévisions en France peu après l’atterrissage de la sonde Pathfinder sur Mars, lors du 1er festival de l’aéronautique de Megève (7-13 juillet 1997) et où Cheick Diarra sera l’un des invités-vedettes.
  • En 1996, il développe avec son équipe le site Internet de la NASA.
  • En juillet 1997, il crée et envoie une sonde qui atterrit sur Mars avec à son bord un robot capable de se déplacer, de exécuter des analyses scientifiques et de prendre des photographies de la planète rouge.
  • En mai 1998, Cheick Modibo Diarra est « ambassadeur de bonne volonté » pour l’UNESCO.
  • En 1999, après une bonne expérience acquise, Cheick Modibo Diarra a l’autorisation de travailler à mi-temps à la NASA.
  • Cette offre professionnelle va le pousser en 2000 à créer et diriger une fondation intitulée Fondation Pathfinder pour participer à l’éducation et le développement de l’Afrique. Et en avril 2000, il se concentre sur le forum mondial portant sur l’éducation scientifique à Dakar dans le but d’œuvrer pour développer l’Afrique.
  • En novembre 2001, il crée un forum sur l’Afrique au Siège de l’Unesco.
  • En 2002, il prend un congé sabbatique pour développer un laboratoire de recherche sur l’énergie solaire. Il est aussi le premier président de l’Université virtuelle africaine, un projet de la Banque mondiale, basée au Kenya.
  • En 2005, Cheick Modibo cofonde l’Université numérique francophone mondiale.
  • Le 20 février 2006, Microsoft a nominé Cheick Modibo Diarra au poste de président de Microsoft Afrique ; ses bureaux se trouvent à Bamako et Johannesburg en Afrique du Sud.
  • En novembre 2011, toujours dans le but de participer au développement du continent africain, Cheick Modibo met en place un forum de l’Afrique au siège de l’UNESCO. Pour saluer son initiative du lancement de la première université virtuelle africaine, Il remporte, le prix MEDays de l’éducation à l’occasion de la 4e édition du forum international MEDays à Tanger.
  • En 2017, il créé l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire. Et son inauguration a eu lieu le 16 novembre 2017 à l’Université Felix Houphouët-Boigny.

Carrière politique

Cheick Modibo Diarra fait ses premiers pas dans la politique en 2011.
Le 6 mars 2011, en vue de l’élection présidentielle de 2012, il crée son parti politique : le Rassemblement Pour le Développement du Mali (RPDM) et le présente à Bamako. D’après les observateurs politiques, le pronostic de remporter le scrutin est faible.
Le 17 avril 2012, Cheick Modibo Diarra est nommé Premier ministre du Mali afin de mener un gouvernement d’union nationale de transition, réparer l’intégrité du territoire malien, sortir le Mali des troubles insurrectionnels dans le Nord du pays et organiser des élections transparentes. Il forme son gouvernement le 25 avril 2012.
En août 2012, il met sur pied un nouveau gouvernement d’union nationale.
Le 11 décembre 2012, il est arrêté par les putschistes du capitaine Amadou Haya Sanogo qui l’obligent à démissionner. Le lendemain, le président Dioncounda Traoré nomme Diango Cissoko au poste de Premier ministre.
Le 25 juin 2013, Modibo annonce qu’il est candidat à l’élection présidentielle de 2013.

IV- TRAVAUX DE RECHERCHE EN COURS

À travers, les différents fora que Cheick Modibo Diarra a créé, il milite pour réduire la fracture numérique et faire profiter le continent africain de toutes les avancées technologiques. Par ailleurs, les universités virtuelles africaines qu’il a créées en Nairobi et en Côte d’Ivoire permettent aux personnes inscrites dans ces universités de suivre des cours et recevoir leurs diplômes à distance.

V- PERSPECTIVES POUR L’AFRIQUE

Cheick Modibo Diarra a une philosophie selon laquelle « investir dans l’humanité par l’éducation est le seul moyen d’obtenir un développement durable en Afrique ». Il entreprend plusieurs projets pour le continent africain. Tels que la création et la direction d’une fondation intitulée Fondation Pathfinder pour participer à l’éducation et le développement de l’Afrique grâce à l’offre professionnelle qu’il avait eu à la NASA. Il met sur pied un laboratoire de recherche solaire à Bamako. Il se consacre au forum mondial sur l’éducation scientifique à Dakar. Toujours dans le but d’œuvrer pour l’évolution de l’Afrique, Cheick Modibo est à la tête de l’Université virtuelle africaine, un projet piloté par la Banque mondiale. Il cofonde l’Université numérique francophone mondiale dans le but de former les jeunes étudiants dans tout le monde entier. Pour continuer à participer à l’éclosion du continent africain, Cheick Modibo met en place un forum de l’Afrique au siège de l’UNESCO.

VI- CONTACTS

Facebook : Cheick Modibo Diarra
Twitter : Cheick Modibo Diarra
Instagram : Cmd_2018

Gladys TAPKO

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

4 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Didier Tapko
Didier Tapko
1 année il y a

Joli article!

gladys MOTUE TAPKO 
gladys MOTUE TAPKO 
1 année il y a
Répondre à  Didier Tapko

Merci bien 😊

Estelle Emapy
Estelle Emapy
1 année il y a

Cool. J’aime bien cet article Gladys

Oser c'est avancé

Articles similaires

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x