Estella Atekwana – la géophysicienne pluridiciplinaire

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Estella Atekwana est une géophysicienne qui étudie la biogéophysique et la tectonophysique aux État-unis.

Estella Akweseh Nkwate de son nom complet nait  le 13 septembre 1961 au Cameroun.

En 1983, elle obtient un baccalauréat en géologie de l’Université Howard. 

En 2020 est la doyenne du Collège de la Terre, de l’Océan et de l’Environnement à l’Université du Delaware. 

 Elle est également professeur auxiliaire à la fois à l’Université de Waterloo et à l’Université du Missouri des sciences et de la technologie. 

En 2017, elle était chef de département de la Boone Pickens School of Geology de l’Oklahoma State University. 

En 1970, un professeur de l’université de Howard lui fais savoir que le travail de terrain n’est pas fait pour les filles (femmes). Ce qui va la motiver à aller plus loin dans ces travaux et à demontrer que  l’assertion du professeur était fausse et complèment sexiste. 

Elle va poursuivre ses études en géophysique  et obtiendra son doctorat en 1991 en géophysique à l’Université Dalhousie à Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada. 

 Après avoir terminé ses études supérieures, elle est devenue professeure adjointe à la Western Michigan University. 

 En congé sabbatique en 1999, Atekwaka est professeur invité à l’Université du Botswana. 

 En 2003, Après avoir quitté la Western Michigan University , elle a enseigné à l’Université d’Indiana – Purdue University Indianapolis et Missouri University of Science and Technology.

Puis en 2007  elle commence à enseigner  à la Boone Pickens School of Geology de l’Oklahoma State University. 

Estella Atekwana a réçu plusieurs distinction donc celui de Professeur Distingué Regents et une Chaire Clyde Wheeler Sun Dotée à l’Oklahoma State University.

 

Atekwana menera plusieurs combats donc celui de voir plus de diversité dans les sciences en particulier en  géologie et le renforcement des capacités dans les pays en développement.

 Ses efforts vont etre récompensés par des prix d’éducateurs exceptionnels de l’Association pour les femmes géoscientifiques et de la Société des géophysiciens d’exploration. 

 

Elle siège à de nombreux comités professionnels, y compris le comité des honneurs et des récompenses de l’American Geophysical Union (AGU)  et le Comité national américain pour l’Union internationale des sciences géologiques (IUGS). 

Atekwana a également été membre du corps professoral de la Missouri University of Science & Technology, de l’Indiana University-Purdue University d’Indianapolis et de la Western Michigan University.

Estelle a travailler dans plus de 10 pays pour encadrer des géoscientifiques et des professeurs. Un Bel exemple pour beaucoup de jeunes filles en Afrique. 

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Oser c'est avancé

Articles similaires

KelvinDoe DIY project

LE Project DIY Saviez-vous qu’il existe un programme lancé par le jeune @kelvin doe qui vise à aider des jeunes africains qui ont des talents

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x