Fadji Maina devient la première femme scientifique originaire du Niger à intégrer la NASA !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
première femme scientifique du Niger à la NASA

« Face à la famine ou au manque d’eau, en Afrique on commence à comprendre qu’on a besoin de la science pour résoudre les problèmes ». Femme scientifique, ces propos de la Nigérienne Fadji Zaouna Maina soulignent à suffisance la nécessité et l’urgence d’avoir une Afrique beaucoup plus tournée vers l’innovation et la recherche scientifique, car selon cette dernière, le développement de l’Afrique, d’une manière ou d’une autre, passera forcément par ces impératifs.

Faji Maina l’a bien compris et a décidé de faire de l’hydrologie sa vocation scientifique. Aujourd’hui, grâce à sa dévotion, elle est entrée dans l’histoire scientifique de l’Afrique en devenant la première femme scientifique du Niger, son pays d’origine, à intégrer la NASA. Une réussite que la jeune femme met à profit en menant des actions pour inspirer les futures générations du continent…

Une africaine de plus à la NASA, mais la première de son pays !

« Avec mon travail et mon statut, je compte mener des actions pour contribuer au développement du Niger, mais aussi du continent Africain ». Fadji Zaouna Maina vient d’entrer dans l’histoire, car avant elle, aucune femme scientifique originaire du Niger n’avait jamais intégré la NASA.

Bien qu’ayant passé beaucoup de temps en Europe dans le cadre de ses études, et maintenant en Amérique dans le cadre de son travail, la scientifique Nigérienne a l’Afrique dans le sang. En effet, il ne se passe pas une seule année sans que Fadji Maina ne rentre fouler de ses pieds les terres de ses ancêtres.

C’est cette relation privilégiée avec le continent qui a emmené cette jeune femme à choisir l’hydrologie comme domaine scientifique de prédilection. Elle a en effet pu se rendre compte que le continent, et surtout son pays le Niger, souffre encore cruellement de problèmes d’eau, mais aussi de problèmes liés au changement climatique.

Fadji Maina a donc orienté ses travaux scientifiques dans ce sens, au point même de remporter à cet effet, l’édition 2017 du Prix Kepler, récompensant la meilleure thèse en science et technologie à l’Université de Strasbourg en France.

Maintenant à la NASA, ses travaux portent notamment sur les effets potentiels de la sécheresse dans la région du Sahel africain. Elle milite également pour que les jeunes filles du continent aient accès de façon équitable à l’éducation, plus particulièrement pour ce qui est des sciences, des Technologies, de l’ingénierie et des Mathématiques (STEM). 

Parmi les autres chevaux de bataille de la scientifique Fadji Maïna sur le continent africain, l’on peut citer l’agriculture ou encore la sécurité. Pour cette dernière, il s’agit de deux piliers fondamentaux pour tout pays ou continent qui aspire au développement.

LIRE AUSSI : VOICI L’HISTOIRE ET LES TRAVAUX DE LA FEMME NOIRE QUI EST DEVENUE LA PREMIÈRE CHERCHEUSE À PROPOSER LES NANOPARTICULES POUR SOIGNER LE CANCER

Du Niger à la NASA, un parcours exemplaire

C’est au Niger, plus précisément dans la région de Zinder que Fadji Zaouna Maina voit le jour. Elle y passera toute son enfance, ainsi que toutes ses études primaires et secondaires. Elle s’envolera ensuite pour le Maroc, pour l’université de Fès où elle parviendra à obtenir sa licence.

Déterminée, ambitieuse, passionnée par ce qu’elle fait, après avoir obtenu sa licence, elle choisit la France comme prochaine étape. C’est ainsi qu’elle se rend à l’université de Strasbourg en 2013 et s’y inscrit pour un Master en génie et sciences de l’environnement.

Ayant accès au laboratoire d’Hydrologie et de Géochimie de Strasbourg (CNRS), mais aussi au Politecnico di Milano en Italie, elle y effectue ses travaux de recherche afin de compléter sa thèse en Doctorat en 2017.

Après son doctorat, la jeune scientifique ira mettre ses connaissances à l’épreuve en intégrant la Lawrence Berkeley National Laboratory où elle travaillera comme chercheuse post-doctorale en 2018.

A force de travail et de détermination, c’est la NASA qui fera désormais appel aux services de Faji Maina pour ses compétences en hydrologie et en eau. Elle y est notamment chargée de l’étude des données satellitaires en se servant de modèles mathématiques qui permettent de mieux comprendre le cycle de l’eau.

 Cette compréhension est nécessaire afin de faire de meilleures prévisions sur les changements climatiques. Changements climatiques qui doivent par exemple être pris en compte dans le cadre de l’agriculture, voire de tout autre secteur de l’économie.

Une prouesse reconnue à l’échelle internationale

A l’échelle mondiale, le travail de Mme Fadji Maina ne passe pas inaperçu. Déjà, sa thèse de Doctorat avait déjà été désignée par le prix Kepler comme la meilleure en science et technologie de cette année-là.

Par la suite, elle sera désignée en 2019 par le MIT comme l’étoile montante du Génie civil et du génie environnemental. En 2020, elle fera même partie du classement Forbes des 30 meilleurs scientifiques âgés de moins de 30 ans.

Aujourd’hui, Fadji Maina a un regard tourné vers l’Afrique, avec pour objectif de partager son expérience avec la jeunesse africaine et de mettre ses compétences au service de son pays et de son continent, pour une Afrique plus scientifique et plus innovante.  

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

141 réponses

  1. Ping : cialis 5 mgs
  2. Ping : cialis tablets
  3. Ping : ivermectin 12
  4. Ping : ivermectin rx
  5. Ping : ivermectin cost
  6. Ping : ivermectin buy
  7. Ping : cialis tablets
  8. Ping : tadalafil otc
  9. Ping : cialis daily
  10. Ping : cialis coupon
  11. Ping : cialis risks
  12. Ping : wild casino
  13. Ping : buying viagra
  14. Ping : cialis women
  15. Ping : buy online
  16. Ping : ivermectin ken
  17. Ping : stromectol otc
  18. Ping : ivermectin 6
  19. Ping : ivermectin usa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oser c'est avancé

Articles similaires

Engelbert Mveng

Engelbert Mveng, né le 9 mai 1930 à Enam-Ngal, village de la commune de Zoétélé dans la région du Sud, et décédé le 22 avril

henri konan bedie

A 86 ans il se presente au Élection Présidentiel dans son pays la cote d’ivoire