Grâce à ces Gants inventés par le génie Kényan Roy Allela, la langue des signes est désormais accessible à tous !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Gants intelligents pour la langue des signes

« Briser les barrières que dressent les langues entre les communautés pour que nous puissions tous nous comprendre », tel est l’objectif derrière la prodigieuse invention du Kényan Roy Allela qui à 25 ans, a mis au point un gant nommé Sign-Io qui permet de traduire et de vocaliser la langue des signes.  

En effet, grâce à ce gant, il sera désormais possible de comprendre ce que vous dit une personne atteinte de troubles de la parole et qui utilise la langue des signes pour communiquer.

Il s’agit là d’une innovation qui pourrait permettre à l’humanité de faire quelques pas de plus vers un monde où communiquer les uns avec les autres est tellement plus facile, quand on sait qu’environ 30 millions de personnes à travers le monde souffrent de troubles de la parole.

Voyons comment fonctionne ce gant et comment il s’y est pris pour le mettre au point !

Au cœur du problème

Incroyable mais vrai, Roy Allela, un génie africain originaire du Kenya vient de mettre au point des gants qui permettent aux personnes utilisant la langue des signes de traduire et de rendre audible leur mode de communication.

S’il s’est employé à travailler d’arrache-pied pour parvenir à mettre au point son invention, c’est bien parce que Roy Allela se sent concerné par le fait de développer des solutions innovantes pour les personnes atteintes d’invalidité de la parole et ou de l’audition.

En effet, il s’est retrouvé au cœur du problème, surtout lorsqu’il a vu sa nièce naître avec des problèmes d’audition et de parole. Peu avant ses 6 ans, elle a dû apprendre la langue des signes pour pouvoir communiquer avec les autres.

Mais le problème, comme avec toutes les autres langues d’ailleurs, c’est qu’il faut être deux ou plusieurs à comprendre une langue pour qu’il y ait communication. Pourtant, dans le cas de sa nièce, à la maison, personne d’autre qu’elle ne maîtrisait la langue des signes, du coup c’était difficile de savoir ce qu’elle disait ou même de savoir ce qu’elle voulait.

C’est à cause de toutes ces difficultés rencontrées avec sa nièce que Roy Allela s’est mis en quête d’un moyen de communication plus fluide avec celle-ci.

C’est ainsi qu’au sortir de quelques mois de travail, et fort de sa formation en technologie et instrumentation des microprocesseurs à l’université du Kenya où il a obtenu un Bachelor’s Degree (Licence), il est parvenu à concevoir un gant capable de traduire et de rendre audible les signes que sa nièce lui fait.

Briser les barrières de la langue

L’innovation que Roy Allela a mise au point et a nommée Sign-IO est d’une importance capitale, et constitue sans doute un grand pas pour trouver des solutions permettant de faciliter la communication de ces personnes atteintes de troubles de la parole et de troubles de l’audition.

D’autant plus que les chiffres à ce propos donnent froid dans le dos. En effet, selon un récent rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) datant de mars 2020, ce sont plus de 466 millions de personnes à travers le monde qui souffrent d’une perte auditive invalidante.

Toujours selon ce même rapport, 34 millions de ces personnes sont des enfants, un chiffre qui pourrait bien doubler dans les 30 années à venir, sans compter que seulement 17 % de cette population qui pourraient bénéficier d’aides auditives et de communications y ont effectivement accès.

C’est donc au vu de tous ces défis qu’il est possible de dire sans se tromper que l’innovation du jeune Roy Allela est un cadeau du ciel, puisqu’elle vient proposer une solution concrète.

De plus, le rôle social d’une telle innovation n’est pas à négliger, puisque comme il le rappelle lui-même, Ces gants ont aussi pour objectif de combattre la stigmatisation associée à la surdité et à un trouble de la parole.

Alors, voyons comment elles fonctionnent…

Sign-Io, comment ça fonctionne ?

Sign-Io, l’invention de Roy Alllela, ce sont des gants capables de traduire la langue des signes et de la rendre audible pour les autres interlocuteurs.

Pour ce faire, les gants sont équipés de capteurs ultras performants qui enregistrent au détail près les signes effectués par l’utilisateur.

En effet, dans la langue des signes, il existe de nombreux mouvements uniques qui ne peuvent être détectés avec précision qu’en faisant attention aux moindres détails. C’est la raison pour laquelle les capteurs sont placés sur chaque doigt, afin d’optimiser la précision de détection des mouvements.

C’est d’ailleurs ce que tente d’expliquer le concepteur par ces propos : « Les gens parlent à des vitesses différentes et c’est la même chose avec les gens qui signent, donc nous l’avons intégré dans l’application mobile afin que tout le monde puisse l’utiliser ».

Par la suite, le gant au préalable connecté à un téléphone Androïde via Bluetooth va instantanément transmettre les informations enregistrées au téléphone.

Le téléphone va ensuite, grâce à la technologie de synthèse vocale et à l’application que Roy a conçu pour la circonstance, émettre une note vocale en fonction des informations reçues des gants.

C’est ainsi que le message est traduit et rendu audible pour l’interlocuteur d’une personne avec une invalidité de parole et ou d’audition, et ça marche !

Et ce n’est pas tout ! Afin de la rendre possible, Roy Allela a intégré à l’application un certain nombre de langues locales africaines en plus des langues conventionnelles, donnant ainsi la possibilité aux utilisateurs de choisir de s’exprimer dans la langue de leur choix, mais aussi, il est possible de choisir une voix masculine ou féminine !

Selon les experts, l’innovation de Roy Allela qui n’était encore qu’un prototype avait déjà un niveau de fiabilité et de précision à hauteur de 93 %. Un chiffre qui montre que même s’il y a encore des améliorations à apporter, cette invention peut déjà être utile pour un bon nombre de personnes.

De belles récompenses pour des meilleures perspectives

Depuis la mise au point de son innovation, les prix et reconnaissances arrivent de toutes parts, preuves que l’humanité a plus que jamais besoin de briser les barrières imposées par les langues.

Parmi les prestigieux prix à son actif, on peut notamment citer celui de l’American Society of Mechanical Engineers (ASME) remporté en 2017, ou encore le prix 2019 de la Royal Academy of Engineering.

Des prix qui ont permis au jeune Kényan d’améliorer ses inventions afin de les rendre disponibles le plus vite possible.

Après avoir mis au point ses gants traducteurs, Roy les mis à la disposition d’une école spécialisée dans une zone rurale du sud-ouest du Kenya.

À moyen terme, il espère pouvoir mettre au moins 2 paires de gants Sign-Io à la disposition de toutes les écoles spécialisées de son pays, le Kenya.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Oser c'est avancé

Articles similaires

Roger Milla

Roger Milla, né Albert Roger Mooh Miller le 20 mai 1952 à Yaoundé au Cameroun, est un ancien footballeur camerounais qui évoluait au poste d’avant-centre

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x