JACQUES BONJAWO, LE SERVEUR INFORMATIQUE DE MICROSOFT

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en informatique et d’un MBA en Finances, Jacques Bonjawo a laissé son empreinte indélébile dans le domaine informatique. Il est le tout premier Africain à avoir un poste de manager au siège social de Microsoft. Après 9 ans de service, il décide de démissionner et devient Président Directeur Général de la startup Genesis FT. Nonobstant sa démission, il reste consultant chez Microsoft. En 2002, il est élu président du conseil d’administration de l’Université Virtuelle d’Afrique (UVA) et démissionne en 2005. Ensuite, il fait partie de la délégation et de l’équipe d’organisation du voyage de Bill Gates en Afrique en septembre 2003. Jacques Bonjawo est membre de plusieurs associations : National Press Club (Washington), National Economists Club (think tank basé à Washington) et membre d’un groupe d’une douzaine d’experts internationaux de l’Observatoire NetExplo. Il fait également partie du Conseil d’Administration et Senior Advisor Member de l’Organisation Africaine de l’Intelligence Économique (OAIE). Grâce à son travail intense et sans relâche, en 2011, il reçoit deux prix : le Prix TIGA (Technology in Government Award) et le Prix Turgot mention Francophonie pour son livre « Révolution numérique dans les pays en développement – l’exemple africain » coédité par DUNOD et RFI et qui a eu un véritable succès de librairie.

I- BIOGRAPHIE

Jacques Bonjawo est né dans la capitale politique du Cameroun le 30 décembre 1960. Il est marié à Jamie et il est père de deux enfants. Durant ses heures creuses, il pratique la course.

II- PARCOURS ACADÉMIQUE

Jacques Bonjawo fait ses études secondaires et supérieures particulièrement en classe prépa (maths sup, maths spé) à Paris où il obtient un diplôme d’ingénieur en informatique.

Il quitte l’Europe pour les Etats-Unis en Automne 1989. Il poursuit ses études supérieures à l’Université George Washington et engrange un MBA en Finances.

III- PARCOURS PROFESSIONNEL

Jacques Bonjawo débute sa carrière professionnelle en tant que chef de projet informatique et associé principal chez PricewaterhouseCoopers.

En 1991, le ressortissant Camerounais participe au marathon de New York intitulé le « marathon du millénaire ».

Depuis 1994, il est membre du National Press Club (Washington).

En 1997, à l’âge de 37 ans, Jacques est le premier Africain à avoir un poste de manager au siège social de Microsoft, il est le directeur principal de programme pour le groupe MSN. Il occupe ce poste jusqu’en 2006.

 

Présenté à l’Université virtuelle africaine (UVA) par son PDG Cheick Modibo Diarra, Bonjawo est invité à intégrer son conseil d’administration, après le lancement de l’UVA à Nairobi, en Afrique. Il est élu président du conseil d’administration de l’UVA en 2002 et démissionne en 2005.

Jacques Bonjawo est manager à Microsoft, avec Jean-Philippe Courtois, il fait partie de la délégation et de l’équipe d’organisation du voyage de Bill Gates en Afrique en septembre 2003.

Il a été président du jury du Prix RFI-Net à deux reprises (2003 et 2005). Cette compétition vise à récompenser des sites Internet à caractère novateur, construits par des Africains et ayant un grand impact et une utilité sociale avérée.

En janvier 2004, il accompagne le Président sénégalais Abdoulaye Wade au sommet de Davos pour que celui-ci présente son projet de solidarité numérique.

En juillet 2005, il publie L’Afrique du XXIe siècle. Cet ouvrage occupe la cinquième place dans la liste des dix meilleures ventes des Éditions Karthala depuis 2006.

Le 3 juillet 2006, Jacques Bonjawo annonce son départ de Microsoft et devient PDG de la startup Genesis FT. Malgré sa démission, il reste consultant chez Microsoft.

Il a offert de nombreuses conférences dans plusieurs différentes institutions, telles que l’Université de Harvard, la Banque mondiale et d’autres forums internationaux.

Bonjawo est lauréat du Prix TIGA (Technology in Government Award) en 2011, décerné par les Nations unies en partenariat avec le gouvernement de la Finlande pour son apport en Technologie et Télémédecine.

Il reçoit le Prix Turgot mention Francophonie pour son livre « Révolution numérique dans les pays en développement – l’exemple africain » coédité par DUNOD et RFI et qui a eu un véritable succès de librairie. Le prix lui a été offert le 12 avril 2011 au Ministère français de l’Économie et des Finances.

Il est membre du National Economists Club (think tank basé à Washington).

Jacques Bonjawo est membre d’un groupe d’une douzaine d’experts internationaux de l’Observatoire NetExplo (www.netexplo.org).

Il est aussi membre du conseil d’administration du groupe de réflexion Millennium basé à Paris.

Dans Economie Matin, il collabore à la revue Géopolitique Africaine et gère une chronique hebdomadaire (« Mes carnets de voyage »).

Il est membre du Conseil d’Administration et Senior Advisor Member de l’Organisation Africaine de l’Intelligence Économique (OAIE) (http://www.oaie-aoci.org).

Jacques Bonjawo est également auteur de plusieurs ouvrages notamment Internet, une Chance pour l’Afrique,

L’Afrique du XXIe siècle, L’Afrique de nos Volontés, Mes Années Microsoft, Un Africain Chez Bill Gates et autres.

 


En 2018, au Cameroun, il met sur pied le forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes.

IV- TRAVAUX DE RECHERCHE EN COURS

A travers ses livres et ses nombreuses conférences, Jacques Bonjawo veut évaluer les chances qu’apporte la révolution numérique à un développement véritable de continent africain. Depuis 2018, il organise au Cameroun le forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes. Cet évènement a pour but de mettre de donner aux jeunes un espace pour exprimer pleinement leur inventivité et leur créativité dans le numérique.

V- PERSPECTIVE POUR L’AFRIQUE

Dans un entretien, Jacques Bonjawo affirme : « J’ai la certitude que l’Afrique peut se développer en suivant le modèle indien, qui met plus l’accent sur la matière grise… » Etant donc un scientifique et auteur dans le domaine de l’application de la science et de la technologie, il décide de mettre son expertise au profit du développement durable en Afrique en général et au Cameroun en particulier. Voulant toujours se mettre du côté de l’action, il met sur pied la structure Genesis Telecare, basée au Cameroun, à travers cette structure, Jacques Bonjawo porte un projet : celui de promouvoir la Télémédecine en Afrique. Malgré le fait qu’il ne soit pas médecin de formation, il met la technologie de pointe au service de la médecine dans le but de favoriser et faciliter l’accès aux soins de qualité aux populations défavorisées et cela à un coût moindre.

VI- CONTACTS

Facebook: Jacques Bonjawo

LinkedIn: Jacques Bonjawo

Instagram: Jacques Bonjawo

Gladys TAPKO

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oser c'est avancé

Articles similaires

Concours Tema Biwole

Chaque année, GAF lance un concours scientifique et technique pour la jeunesse Africaine. En faisant intervenir des phénomènes physiques, chimiques, électriques et technologiques variés, les