Accueil >  News

Le chercheur congolais Tsengue Tsengue conçoit les premiers respirateurs 100 % made in Congo dans le cadre de la lutte contre la Covid-19

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

C’est officiel, le chercheur et ingénieur Tsengue Tsengue vient de présenter le prototype des respirateurs qu’il a mis au point avec l’aide de ses collègues de l’université Marie Ngouabi, mais aussi avec le soutien de la fondation congolaise de la recherche médicale. Âgé de la cinquantaine, ce chercheur congolais compte à ce jour plusieurs inventions dans l’industrie mécanique, dont les plus populaires sont notamment un sécheur électrique de poisson salé ou encore une biscuiterie à charbon. Avec ces respirateurs, Tsengue Tsengue cherche à rendre son pays autonome en apportant, via ses compétences, sa contribution pour faire face à la crise de la Covid-19 dans le pays.

Des respirateurs fonctionnels

La présentation officielle s’est déroulée il y a peu, grâce au chercheur Tsengue Tsengue, à la collaboration de ses collègues, mais aussi au soutien de la fondation congolaise pour la recherche médicale, le pays est en bonne voie pour palier à l’épineux problème du manque d’oxygène dans ses structures sanitaires.

En effet, l’ingénieur Tsengue Tsengue et ses collaborateurs viennent de mettre au point le premier respirateur entièrement conçu et fabriqué sur le territoire congolais. Selon ce dernier, cette initiative destinée à sauver des vies a un double objectif.

Premièrement, il s’agit de contribuer efficacement à la lutte contre la Covid-19, mais aussi de prendre en charge les maladies respiratoires de toute sorte qui empêchent leur porteur de respirer convenablement par leurs propres efforts.

Dans un deuxième temps, le chercheur veut par l’intermédiaire de ce projet et de toutes les inventions à son actif, susciter l’esprit entrepreneurial auprès des jeunes.

Lire Aussi : LA NASA VIENT DE DÉCOUVRIR COMMENT OBTENIR DE L’OXYGÈNE SUR LA PLANÈTE MARS

La balle est dans le camp du gouvernement et des investisseurs

Comme le souligne lui-même l’ingénieur Tsengue tsengue, le travail de recherche a été fait et l’innovation est là. Maintenant, ce sera au gouvernement congolais et aux investisseurs de prendre les mesures nécessaires pour que l’innovation puisse être accessible aux populations.

Pour ce faire, le chercheur estime que l’État devra permettre aux entreprises locales de prendre le relais pour une production de masse de cette formidable innovation.

À cet effet, Francine Ntoumi, la présidente de la fondation congolaise pour la recherche médicale (FCRM) affirme qu’il s’agit d’une invention entièrement locale qui méritera d’être amélioré. Mais selon elle, pour l’heure, l’essentiel a été fait, puisque les prototypes sont fonctionnels.

Après les vérifications supplémentaires et plus poussés que les institutions spécialisées du Congo mèneront, le gouvernement devrait directement autoriser ces respirateurs au sein des hôpitaux du pays.

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À propos de nous

Plateforme de diffusion de contenu sur les personnages qui ont fait et qui font l’Afrique dans divers domaines.

Plus d'Articles

Newsletter

Abonnez-Vous!

Restez connectez à l’actualité de nos génies!

Restez Connecter

À plus d'informations

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x