Le jeune Béninois Fabroni Bill yoclounon créer une application pour écrire en langue locale, notamment le Fongbe

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Fabroni Bill Yoclounon crée une application de langue fongbe

L’Afrique est un continent culturellement très riche et le continent doit pouvoir profiter des outils numériques pour restituer son histoire niée depuis des siècles. Les langues locales étant à cet effet le socle de l’identité culturelle africaine, c’est dans cette optique que s’inscrit le jeune Fabroni Bill Yoclounon. Le jeune béninois a créé à 23 ans, une application de clavier nommée « Clavier Fongbé et des langues béninoises ». Cette application est destinée à tous les utilisateurs de smartphone qui souhaitent écrire dans leurs langues locales. Une prouesse qui a valu plus de deux ans de travail au jeune concepteur.

L’application de clavier en langue Fongbe, en gros…

Mettre l’innovation technologique au service des langues locales africaines, c’est dans cette voie que s’est engagé le jeune Béninois Fabroni Bill Yoclounon, en créant une application permettant de faciliter l’apprentissage de ces langues.

Grâce à cette application disponible sur le playstore de Google, les utilisateurs peuvent désormais envoyer des messages textes ou encore effectuer leurs recherches sur Google en écrivant les termes recherchés directement dans leurs langues maternelles.

Le clavier numérique mis au point par le jeune Bill Yoclounon a été ainsi conçu pour éviter que les langues locales africaines ne disparaissent, et quoi de mieux pour ce jeune journaliste que de commencer par les langues de son pays natal, le Bénin.

A cet effet, outre les langues et autres dialectes parlés dans son pays (Yoruba, Bariba, Gungbé, Mina, Aïzɔ, Dɛndi), l’application pensée par le jeune Bill Yoclounon propose notamment un large éventail de fonctionnalités, notamment pour le Fongbe, la langue la plus parlée au Bénin.

Pour la rendre aussi complète que possible, le jeune promoteur de cette application s’est fait accompagner par deux de ses amis, l’un graphiste et l’autre développeur, mais aussi avec de jeunes prodiges comme Bonaventure Dossou.

Bonaventure Dossou est l’un des génies avec Ghris Emezue, qui utilisent l’intelligence artificielle pour que les langues locales africaines puissent être traduites entre elles, mais aussi dans n’importe quelle autre langue au monde.

Le promoteur Bill Yoclounon a également fait un long voyage à travers les villes et villages de son pays afin de rencontrer des natifs pour découvrir l’histoire derrière ces langues locales.

LIRE AUSSI : L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE EST DÉSORMAIS AU SERVICE DES LANGUES AFRICAINES

De remarquables fonctionnalités

L’application de clavier nommé « Clavier Fongbé et des langues béninoises » donne la possibilité aux béninois d’écrire dans leurs langues locales sur leurs appareils androïdes en utilisant les caractères spéciaux relatifs à ces langues.

Ce clavier intègre donc tous les caractères spéciaux présents dans l’alphabet de ces langues locales, ce qui n’était jusqu’ici pas prévu sur les claviers classiques utilisés au quotidien (AZERTY, QWERTY…).

L’application dispose même actuellement de plus de 200 émojis et stickers en Fongbe par exemple, afin de rendre plus funs et plus expressifs les messages partagés. De plus, ‘’le clavier fongbe et des langues béninoises’’ intègres des chiffres et des symboles spécifiques aux langues locales.

Cette application a également une fonctionnalité intelligente qui enregistre les mots les plus saisis par les utilisateurs et faire des suggestions de saisie à ces derniers afin d’améliorer la rapidité de l’écriture.

Des ambitions pleines la tête

Les nombreux retours positifs des utilisateurs de cette application et le grand succès rencontré ont donné d’autres idées à Bill yoclounon.

Il tient par exemple une page Facebook où il fait la promotion de la langue Fongbe notamment en partageant des adages en Fongbe, une initiative suivie par toute une communauté.

À termes, Fabroni Bill yoclounon aimerait par ses initiatives numériques, réussir à porter les langues locales africaines au niveau international.

Qu’elles soient reconnues à leur juste valeur, au point que l’intelligence artificielle puisse pourquoi pas, proposer des corrections automatiques dans ces langues, ou encore des traductions de ces langues dans toutes les autres langues imaginables.

Le projet est ambitieux, et un simple moyen de le soutenir serait déjà de télécharger l’application dans nos smartphones et dans ceux de nos enfants afin de les familiariser avec leurs langues natales.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Oser c'est avancé

Articles similaires

chimamanda ngozi adichie

Chimamanda Ngozi Adichie, née le 15 septembre 1977, est une écrivaine nigériane. Elle est originaire d’Abba dans l’État d’Anambra, au sud-est du Nigeria. Elle vit

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x