Professeur Francis Kofi Ampenyin Allotey, le prodige mathématicien et scientifique Ghanéen qui a mis au point l’une des théories les plus importantes de l’exploration spatiale.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Pr Francis Allotey, mle mathématicien, scientifique physicien d'exploration spatiale

« Pour comprendre l’univers d’un point de vue scientifique, les mathématiques sont nécessaires ». C’est par ces mots que le professeur Francis Allotey déclarait son amour pour l’exploration spatiale, pour la chose scientifique, pour la recherche et les mathématiques.

Bien que malheureusement décédé voilà aujourd’hui près de 3 ans, le professeur Allotey reste incontestablement considéré comme l’une des figures de proue de l’histoire des scientifiques africains à travers le monde.

Pour cause, de nombreux prix et distinctions scientifiques sont à mettre à son actif, du fait de ses nombreux travaux, dont les plus célèbres resteront ceux qu’il a mené sur la spectroscopie des rayons X mous. Des travaux à l’issue desquels il a mis au point une théorie appelée le formalisme Allotey.

La Science et les Mathématiques, une histoire d’amour

Francis Kofi Ampenyin Allotey a vu le jour le 9 août 1932 à Saltpond, une ville de pêcheurs située dans la région centrale du Ghana.

Fils d’une modeste famille dont la mère est couturière pour la famille royale, Allotey, passe le plus clair de sa jeune enfance dans la librairie que tient son père.

C’est dans cette librairie que viendra à Francis son goût démesuré pour les mathématiques, la physique, bref les sciences…

Allotey reçoit une éducation à la catholique romaine, puisqu’il effectuera ses études primaires à l’école catholique St. John the Baptist de Saltpond.

Pour effectuer ses études secondaires, il intègrera le groupe pionnier du GHANA National College fondée en juillet 1948 par Kwame Nkrumah.

Francis Allotey aura la chance de fréquenter de prestigieux établissements au moment de ses études universitaires, ce qui lui permettra de parfaire ses connaissances dans les domaines des mathématiques et des sciences physiques.

Ainsi, il fréquentera l’University Tutorial College au Ghana, après quoi il sera accueilli au London Brought Polytechnic.

Plus tard, il sera admis à l’Université de Princeton où il obtiendra sa Maîtrise et son Doctorat. En 1960, François Allotey parviendra à décrocher le diplôme de l’Imperial College en Angleterre. 

François aura ainsi la chance et l’honneur de recevoir les enseignements d’illustres professeurs, à l’instar du physicien pakistanais Abdus Salam qui est par ailleurs lauréat d’un prix Nobel, et qui enseignera François Allotey au cours du premier cycle de ses études à l’Imperial College.

À Princeton, François Allotey aura également la chance de recevoir les enseignements de grands professeurs physiciens comme Robert DickeVal Logsdon FitchRobert OppenheimerPaul Dirac et Chen Ning Yang.

Le formalisme d’Allotey, la théorie du scientifique Ghanéen sur la Spectroscopie des rayons X mous

Il existe plusieurs théories qui ont participé à l’évolution des connaissances scientifiques dans le domaine de l’exploration spatiale. Parmi les plus illustres, se trouve celle du formalisme d’Allotey.

Cette théorie est issue des travaux menés par le professeur Allotey sur la spectroscopie des rayons X mous.

Pour mieux comprendre, la spectroscopie est un terme scientifique employé pour désigner une étude expérimentale menée sur le spectre d’un phénomène physique, c’est-à-dire qu’il s’agit d’étudier comment un phénomène physique se décompose sur une certaine échelle d’énergie quelconque.

Cette échelle d’énergie peut être la fréquence, la longueur d’onde ou l’énergie photonique de ce phénomène, étant donné que la spectroscopie s’intéresse le plus souvent au spectre d’absorption ou d’émission d’un objet.

Par ailleurs, les Rayons X constituent une forme de rayonnement électromagnétique constituée de photons pour lesquels l’énergie varie d’une centaine à plusieurs millions d’électros-volt (eV). Les rayons X ont la particularité de traverser la matière.

En fonction de la densité de la matière traversée et de l’énergie du rayonnement, le rayon X sera partiellement absorbé par la matière, ce qui permet d’obtenir des informations sur l’intérieur ou sur la composition de cette matière.

Les rayons X sont beaucoup utilisés en imagerie médicale pour faire des radios par exemple, mais aussi dans le domaine de l’exploration spatiale où on mesure les rayonnements X de l’espace pour en obtenir des informations cruciales.

Les travaux du professeur Francis Allotey dans le domaine de la spectroscopie lui ont ainsi valu de recevoir en 1973 le prestigieux golden Award UK Prince Philip.

En 2004, il sera même le seul Africain à être cité dans un livre intitulé « One hundred reasons to be a scientist », un livre dans lequel les 100 physiciens et mathématiciens les plus éminents au monde avaient été cités.

En 2005, le gouvernement ghanéen lui décerne la distinction du Millénium de l’Excellence, et ira même jusqu’à produire un timbre de poste en son honneur.

Francis Allotey est devenu le premier professeur ghanéen de mathématiques En 1974. Il a tour à tour occupé les postes de chef du Département de mathématiques, et de doyen de la Faculté des sciences de l’université des sciences et technologies Kwame Nkrumah.

Le professeur va par la suite jouer un grand rôle dans la promotion de l’éducation scientifique en Afrique, notamment lorsqu’il occupera des postes à haute responsabilité au sein de plusieurs institutions scientifiques au niveau national et international.

Il occupera notamment les postes de président de l’académie des arts et des sciences du Ghana, président du conseil d’administration de l’institut de technologie d’Accra, Consultant auprès de l’UNESCO, l’ONUDI et l’AIEA, sans oublier qu’en 2012, le professeur Allotey fait partie des créateurs de l’institut africain des sciences mathématiques au Ghana.

Plus récemment, en 2017, le Professeur Francis Kofi Ampenyin Allotey sera gratifié à titre posthume, et ce comme un symbole, du prix du génie africains Osagyefo Kwame Nkrumah.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oser c'est avancé

Articles similaires

Roger Milla

Roger Milla, né Albert Roger Mooh Miller le 20 mai 1952 à Yaoundé au Cameroun, est un ancien footballeur camerounais qui évoluait au poste d’avant-centre