Rendre l’eau Potable et accessible, la mission que s’est donnée l’entrepreneur scientifique Hamed Yo

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Hamed Yo fonde Balada au Burkina Faso pour rendre l'eau potable

L’Afrique compte parmi les continents du monde les plus touchés par le problème du manque d’eau.  Pour faire face à ce problème, un scientifique burkinabé a décidé de se lancer dans ce combat et de mettre tout son savoir-faire en œuvre pour permettre aux populations d’avoir facilement accès à une eau potable. Pour ce faire, Hamed Arthur Yo, puisqu’il s’agit de lui, a décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat et de mettre ses connaissances de biochimiste-microbiologiste au service des populations impuissantes. Il a ainsi pu mener des recherches qui lui ont permis de trouver un excellent moyen de rendre l’eau potable.

Un Problème majeur…

 Selon les nations unies, le problème de pénurie d’eau dans le monde peine encore à être résolu. En effet, d’après des chiffres récents, environ 40% de la population souffre du manque d’eau. Par ailleurs, on estime à plus de deux milliards le nombre de personnes à travers le monde qui n’ont pas accès à des services d’assainissement d’eau acceptables.

Sans compter qu’environ 80% des eaux usées sont rejetées dans l’environnement sans traitement préalable, et que pas moins de 90 % des catastrophes qui surviennent sont liées à l’eau.

Devant une telle ampleur de la situation, il est donc plus que jamais nécessaire de trouver des solutions, et c’est justement ce que cherche à faire le jeune biochimiste-microbiologiste Hamed Yo.

Mais avant de s’attaquer à l’Afrique dans son ensemble, le jeune entrepreneur scientifique veut d’abord réussir dans son Burkina Faso natal, car les besoins en eau potable, surtout en produits de désinfection, de traitement et d’assainissement des eaux sont encore très loin d’être résolus.

De plus, ceux des produits disponibles sont soit trop coûteux, soit de qualité incertaine pour les populations qui veulent se les approprier, d’où les nombreux problèmes sanitaires et économiques qui en découlent.

La solution scientifique d’un entrepreneur convaincu pour rendre l’eau accessible

Fort de sa formation en microbiologie et en biochimie, cela fait un peu plus de 10 ans qu’Hamed Arthur Yo, originaire du Burkina Faso, s’y intéresse de très près au secteur de l’eau, au problème de son assainissement et de sa disponibilité pour les populations.

Hamed Yo justifie d’une grande expérience acquise au cours de ses nombreuses années de services au sein d’institutions gouvernementales, mais aussi non gouvernementales comme l’ONG Action Contre la Faim.

Ce sont ces expériences qui lui ont permis de développer un ensemble de techniques dans le but de rendre les populations plus autonomes et moins vulnérables, et ce via des solutions locales, simples et réalisables.

Pour parvenir donc à concrétiser son ambition, la meilleure solution que le jeune scientifique ait trouvée jusqu’ici, c’est le chlore.

En effet, il explique qu’en se servant du chlore, notamment de l’hypochlorure de sodium, il est possible de rendre potable une eau souillée.

D’après les explications du biochimiste-microbiologiste, l’hypochlorure de sodium entre en contact avec les membranes des microbes contenus dans l’eau et les altère par oxydation. Après 30 minutes, tous les microbes, du moins ceux responsables des maladies diarrhéiques sont éradiquées.

LIRE AUSSI : PRODUIRE DE L’EAU POTABLE À PARTIR DE L’AIR, LA KENYANNE BETH KOIGI MET AU POINT UN DISPOSITIF POUR Y PARVENIR !

Etendre ses ambitions au champ des possibles

Le jeune entrepreneur scientifique Hamed Yo sait que grâce à ses compétences, il peut en faire plus.

Et vu qu’il est axé bien-être des populations, il ambitionne de développer d’autres produits afin de purifier des aliments par exemple, notamment des fruits, des légumes et bien d’autres.

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il a fondé BILADA, une entreprise qui a pour but de faciliter l’accès à l’eau potable au Burkina Faso via la distribution aux populations de solutions chlorées pour la désinfection de l’eau.

A terme, cette entreprise se donne pour objectif de fournir plus de 600 000 m3 d’eau potable traité par an. Cela traduirait environ 12 000 000 f d’économies réalisés rien qu’en frais médicaux pour les maladies liées à la consommation de l’eau non potable.

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Oser c'est avancé

Articles similaires

Roger Milla

Roger Milla, né Albert Roger Mooh Miller le 20 mai 1952 à Yaoundé au Cameroun, est un ancien footballeur camerounais qui évoluait au poste d’avant-centre

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x