THOMAS FULLER l’inventeur du calcul mental

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Thomas Fuller, souvent appelé «la calculatrice de Virginie», est né en 1710, quelque part entre la «côte des esclaves» de l’Afrique de l’Ouest (aujourd’hui le Libéria) et le royaume du Dahomey (aujourd’hui le Bénin). Lorsque la ruée précoloniale pour les esclaves a remplacé le commerce de l’or antérieur, Fuller a été arraché à sa terre natale, vendu comme esclave et amené en Amérique coloniale en 1724, à l’âge de 14 ans. Bien que considéré comme «analphabète» parce qu’il ne savait pas lire et écrire en anglais, il a constamment démontré un talent inhabituel pour résoudre des problèmes mathématiques complexes dans sa tête. Les planteurs de Virginie du Nord, Presley et Elizabeth Cox, tous deux «analphabètes», ont rapidement reconnu ses capacités surprenantes et les ont mises à profit dans toutes les phases de la gestion de leur ferme de plantation de 232 acres, à environ quatre miles d’Alexandria, en Virginie.

Travaillant comme esclave des champs pendant la majeure partie de sa vie d’adulte, on croyait généralement que Fuller avait dû lui-même apprendre à calculer tôt dans la vie, probablement comme un enfant en Afrique de l’Ouest. Dans un environnement où il était interdit aux esclaves d’apprendre à lire et à écrire, il expliquait que son talent provenait d’applications expérimentales autour de la ferme comme le comptage des poils dans la queue d’une vache ou le comptage des grains dans des boisseaux de blé ou de lin. Apparemment, il a également découvert une nouvelle façon de multiplier la distance entre les objets, en pataugeant dans des calculs complexes liés à l’astronomie, maintenant effectués par ordinateur. Sans surprise, ses propriétaires ont refusé de nombreuses offres d’achat de Fuller parce qu’ils en étaient venus à dépendre de ses incroyables capacités à mesurer les choses avec son esprit, seul.

En 1780, alors que Fuller avait 70 ans, un homme d’affaires de Pennsylvanie et quelques associés, en entendant parler de son extraordinaire génie, se rendirent à Alexandrie pour le rencontrer. Par curiosité, ils ont posé quelques questions. Deux méritent d’être soulignés: (1) combien de secondes y a-t-il en un an et demi? Et, (2) combien de secondes a vécu un homme de 70 ans, 17 jours et 12 heures? Lorsqu’il a répondu correctement à 47 304 000 et 2 210 500 800, respectivement, en moins de deux minutes à chaque fois, l’un des hommes s’est opposé, citant que ses propres calculs étaient beaucoup plus petits. Fuller a rapidement répondu: « (Arrêtez), Massa, vous oubliez l’année bissextile. » Lorsque l’observateur a ajusté le jour supplémentaire tous les quatre ans, il a accepté à contrecœur la réponse de Fuller. Leurs observations sur les capacités informatiques de Fuller ont ensuite été soumises à la Abolitionist Society of Pennsylvania.

Qui était le génie africain des mathématiques Thomas Fuller ?

Les pro abolitionnistes et les philanthropes blancs ont utilisé son talent comme preuve que les esclaves Noirs étaient égaux aux Blancs au niveau de l’intelligence. Il semble par ailleurs que Thomas Fuller ait mené une vie ordinaire, sans autres particularités que celle-ci, ce qui ne permet pas de considérer cette capacité extraordinaire comme un symptôme d’une affection médicale ou psychologique.

Fuller mourut à la ferme Cox près d’Alexandria, Virginie en 1790. Il avait 80 ans. Le Columbian Centinel, un journal de Boston, Massachusetts nota dans sa nécrologie de Fuller: «Ainsi mourut ‘Negro Tom’, cet arithméticien autodidacte, ce savant non instruit. ! – Si ses possibilités d’amélioration avaient été égales à celles de milliers de ses semblables, ni la Royal Society de Londres, ni l’Académie des sciences de Paris, ni même Newton lui-même, n’auraient eu honte de le reconnaître frère en science.

Thomas Fuller (1710-1790)

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oser c'est avancé

Articles similaires

Salif Keïta

Salif Keïta, né le 25 août 1949 à Djoliba, est un chanteur et musicien malien.