Voici l’histoire et les travaux de la femme noire qui est devenue la première Chercheuse à proposer les nanoparticules pour soigner le cancer

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Les nanoparticules pour éradiquer le cancer, par Dr Hadiyah Nicole Green

Soigner le cancer à l’aide des nanoparticules, c’est ce à quoi aspire le Dr Hadiyah-Nicole Green, une physicienne médicale vivant en Amérique et qui est récemment entrée dans l’histoire en devenant la toute première scientifique à développer une telle méthode de soin.

En effet, les nombreuses recherches que le Dr Green a menées sur le sujet et les tests effectués d’abord dans une boite de pétri et ensuite sur des souris de laboratoire, se sont avérés très intéressants et encourageants, raison pour laquelle un traitement expérimental devrait bientôt être disponible pour les humains.

Les lasers et les Nanoparticules, lueurs d’espoir contre le Cancer  

Une femme noire, le Dr Hadiyah-Nicole Green, vient par ses travaux de révolutionner le traitement du cancer pour les années à venir, notamment en développant une méthode d’utilisation des nanoparticules activées par laser pour améliorer le ciblage et l’élimination des cellules cancéreuses chez les patients.

Baccalauréat puis Master en physique, le bagage académique Dr Nicole Green est complété par un Doctorat obtenu à l’Université de l’Alabama à Birmingham, un Doctorat pour lequel elle a soutenu une thèse sous le thème « Approche nanométrique multifonctionnelle mini-invasive pour le ciblage sélectif, l’imagerie et la thérapie photothermique NIR des tumeurs ».

À cet effet, elle d’ailleurs à ce jour, l’une des 66 femmes noires à obtenir un doctorat en physique aux États-Unis entre 1973 et 2012 ; elle est aussi la deuxième femme noire et la quatrième personne noire à obtenir un doctorat en physique au sein de l’Université de l’Alabama à Birmingham.

Au cours de ses études doctorales, le Dr Green a travaillé sur une étude visant à insérer des nanoparticules dans des cellules cancéreuses, ceci en évitant les cellules saines tout autour.

Pour y parvenir, un laser est utilisé afin de générer un rayonnement et de le diriger sur le tissu où les nanoparticules ont été insérées aux cellules cancéreuses. De ce fait, le rayonnement généré par le laser va faire s’échauffer les nanoparticules, échauffement qui va alors causer la destruction des cellules cancéreuses.

En ciblant ainsi les cellules cancéreuses à l’aide d’un laser et en les détruisant à l’aide des nanoparticules sans blesser les cellules saines tout autour, le Dr Nicole Hadiyah Green a pu ainsi développer un moyen pour gagner du temps dans le processus de ciblage des cellules cancéreuses lors du traitement d’un cancer, ce qui constitue en soi une grande avancée et une lueur d’espoir considérable dans la lutte contre cette maladie mortelle.

Vous devriez aussi lire : Contre la Leucémie (Cancer), la scientifique africaine Francine Tankeu allie la Biochimie et le pouvoir des plantes pour en venir à bout

Lutter contre le cancer, La vocation de toute une vie

Ennemi juré du Dr Hadiyah, le cancer n’a pas fait de cadeau à cette femme, el la faisant traverser deux des épisodes les plus douloureuses de sa vie.

En effet, celle qui est aujourd’hui à la tête de la Ora Lee Smith Cancer Research Foundation a perdu ses parents biologiques très jeune, et a été élevée par sa tante Ora Lee Smith, et son mari, le général Lee Smith.

Par la suite, Ora Lee Smith va être diagnostiquée d’un cancer et va en mourir 3 mois plus tard, après avoir refusé de suivre les traitements conventionnels de chimio et de radio-thérapie, par crainte des effets secondaires.

Peu de temps après, c’est l’oncle de Nicole Green, le général Lee Smith, qui succombe à son tour d’un cancer. Malgré le fait d’avoir suivi les traitements recommandés, Nicole se rend compte que son oncle souffre tout autant voire plus de cette maladie que sa défunte tante, et c’est à ce moment qu’elle décide de dédier sa carrière scientifique à trouver de meilleurs traitements contre cette maladie.

Aujourd’hui, au sein de la Ora Lee Smith Foundation qu’elle a mis sur pieds en mémoire de sa tante, le Dr Nicole Green essaie d’améliorer l’efficacité du traitement qu’elle a découvert, notamment en ce qui concerne les effets secondaires qu’elle veut minimiser au maximum.

Aussi, avec cette fondation, le but est non seulement de rendre disponible et abordable le traitement du cancer pour tous, mais aussi et surtout à accompagner et à encadrer les jeunes étudiants noirs afin de susciter en eux des vocations dans les domaines de la science.

Pour aller plus loin : Agnes Antoinette Ntoumba, des nanoparticules une solution contre le paludisme en Afrique

Génie d'afrique

Génie d'afrique

Information complète et en continu sur la technologie et science en Afrique.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Oser c'est avancé

Articles similaires

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x